Histoire du Caganer

Caractérisé par sa position effrontée dans la crèche, le caganer est l’image la plus typique du Noël catalan. Au milieu de cette tradition on rencontre habituellement un homme accroupi et plus ou moins caché qui répond aux besoins physiologiques en plein air. On dit que ne pas le mettre dans la crèche porte malheur dans la maison parce que leurs selles fertilisent la terre et apportent chance et joie pour l’année à venir. De même, nos versions sur le site Web servent à rendre hommage à tous ceux qu’on représente à la fois qu’on leur souhaite béatitude.

 

La figurine du caganer ne peut se concevoir sans la crèche, une représentation visuelle de la naissance de Jésus qui commençait avec des statues monumentales et à fur et mesure a été introduit au foyer. Au départ, l’idée était d’illustrer les figures traditionnelles qui constituèrent l’acte de naissance —bergers, anges, les Trois Rois Mages, le maître berger, la rivière, le caganer— afin d’approcher ce monde heureux et de Noël au quotidien familiale. Cependant, même si ajouter le caganer est une coutume typique de Catalogne et Valence, on peut également trouver de petits hommes similaires à Murcie, à Naples et au Portugal, appelés cacones, pastore che caca i cagoes, respectivement.

 

Traditionnellement, le caganer apparaît souvent coiffé d’un béret catalan (la barretina) et une pipe à la bouche, mais au fil des ans, la figurine du caganer a évolué à tel point que maintenant on trouve des modèles de personnages célèbres comme politiciens, acteurs, musiciens et footballeurs, ainsi que caganers dédiés aux villages, aux traditions lointains, aux métiers et aux animaux.Une donnée curieuse est que le caganer n’est pas le seul caractère catalan que défèque : il y a aussi le Tió, un tronc qui vit sous l’arbre de Noël et qu’il faut nourrir jusqu’à la veille de Noël de sorte qu’il “expulse” de nombreux cadeaux au rythme des coups et des chants des enfants.

Courte vidéo expliquant comment fabriquer des caganers:



Histoire du Caganer